*avec l’autorisation de Jacques COLLARD